IMG_0766
IMG_0769
IMG_0781
IMG_0785
IMG_0776
IMG_0777
IMG_0798
IMG_0796
IMG_0794
IMG_0784
IMG_0779
IMG_0805
IMG_0783
IMG_0804
IMG_0830
IMG_0831
IMG_0832
IMG_0833
IMG_0834
IMG_0790
IMG_0481
IMG_0523
IMG_0490
IMG_0488
IMG_0524
IMG_0702
IMG_0710
IMG_0708
IMG_0715
IMG_0782
IMG_0817
les deux télé
IMG_0828
IMG_0789

TRYPTIQUE

CRÉATION CHORÉGRAPHIQUE ET INSTALLATION VIDÉO POUR SOLI ET DUO
Sandrine Sauron et Jean-Philippe Derail

Manipulation vidéo :  Jean-François Blanquet
Son : Mathias Beyler

Production : PoPLiTé

2005

Comment (r)entrer et tenir dans un cadre ?

Comment remplir une case ?

Comment éclater ce cadre ?

De perte de repères en déformations, multiplier les points de vue et brouiller les pistes.
La danse doit se libérer, s’élargir, s’agrandir … le corps exploser et ce, jusqu’à ce que le mouvement devienne un élan qu’on ne peut retenir … une danse qui se manifesterait comme un fou-rire.
Si Tryptique est une performance live, l’objet vidéo existe aussi en tant que tel. Donner à voir deux points de vue de la danse : danseurs face et sous caméras et face public - retransmission en direct et en différé, dans le même espace, dans plusieurs cadres de télévisions  afin de toujours multiplier les points de vue.
Questionner les notions de champs/hors champs, visible/invisible, être dans le cadre ou dans les marges. Lier étroitement la recherche chorégraphique au cadre d’une caméra et au point de vue qu’elle impose.

  • Blanc Facebook Icône

© jean-philippe derail